Comment bien choisir sa baie vitrée ?

Depuis la mise en place de la norme RT 2012, toutes les nouvelles maisons doivent avoir au moins 1/6 de surface de verre. Mais tout le monde ne sait pas les choisir ! Dimensions, matériaux, sens de l’ouverture, etc. Si c’est également votre cas, suivez ces quelques conseils pour y voir un peu plus clair.

Quel matériau devrait être choisi pour la menuiserie ?

La RT 2012 ne recommande aucun matériau en particulier. Donc, vous avez l’embarras du choix pour vos fenêtres. Il y a notamment le PVC qui est largement utilisé pour les fenêtres, mais pas trop pour les baies vitrées. En effet, c’est un matériau souple qui peut être déformé lorsqu’il est utilisé sur de grandes dimensions. Il peut cependant être combiné avec de l’aluminium pour plus de rigidité.

Il y a aussi l’aluminium qui domine le marché des baies vitrées. C’est un matériau rigide, facile à entretenir et très esthétique. Cependant, c’est un mauvais isolant. Il vous sera nécessaire de choisir un produit avec rupture thermique. Ce sera même un impératif.

Comment bien choisir sa baie vitrée ?

Le bois est un bon isolant, mais il nécessite plus d’entretien que les autres types de matériau pour baies vitrées.

Sinon, vous avez aussi les solutions mixtes bois / aluminium qui combinent les qualités des deux matériaux. L’aluminium, connu pour sa résistance aux intempéries, sera placé à l’extérieur tandis que le bois qui se distingue par sa bonne isolation naturelle sera utilisé à l’intérieur.

Comment choisir un vitrage ?

Les baies vitrées peuvent être équipées de différents types de vitrage.

Le double vitrage est un processus qui n’est pas nouveau. Mais il est très efficace pour une bonne isolation thermique. Le principe consiste à enfermer une lame de gaz inerte tel que de l’argon entre deux parois de verre plus ou moins épaisses. La performance du double vitrage est indiquée par un coefficient Ug. Une isolation thermique standard porte le coefficient Ug> 2. Une isolation thermique renforcée affiche un coefficient Ug ≤ 2.

Il y a aussi les vitrages à faible émissivité. Sur un verre conventionnel, 2/3 des pertes de chaleur sont dues aux rayonnements. C’est pourquoi les fabricants proposent des modèles à isolation thermique renforcée (ITR), également appelés vitrages isolants renforcés (VIR). Ils ont une couche d’oxyde métallique à faible émissivité liée au verre qui retient les calories solaires à l’intérieur de la maison et permet des économies de chauffage encore plus grandes.

Et enfin, il y a le triple vitrage. Il se compose de trois murs vitrés entre lesquels sont glissés deux lames d’air. Cela permet des économies d’énergie substantielles. Mais les verres sont lourds et nécessitent des boiseries spéciales.

Si vous hésitez fortement sur le choix de votre baie vitrée malgré ces quelques informations, le mieux serait de contacter un professionnel qui vous indiquera quoi faire. Vous trouverez ce genre de spécialiste sur internet rapidement et facilement. Assurez-vous simplement de choisir le bon expert, lequel sera à la fois compétent et expérimenté dans ce domaine.